Fin de la récession américaine ?

Bruxelles (afp) – Le Livre beige publié mercredi par la banque centrale américaine vient asseoir l’idée que la récession américaine entamée en décembre 2007 est désormais terminée.

Selon ce rapport de conjoncture, les données collectées par les douze annexes régionales de la Réserve fédérale (Fed) “montrent que l’activité économique a continué de se stabiliser en juillet et en août”.
Etabli sur la base des informations transmises par les différentes branches régionales de la banque centrale jusqu’au 31 août, le Livre beige ne reflète pas l’avis des dirigeants de la Fed mais doit servir de base à leurs discussions lors de la prochaine réunion du Comité de politique monétaire (FOMC) de la banque centrale, prévue pour les 22 et 23 septembre.

Son diagnostic est bien plus tranché que celui du précédent (publié fin juillet), qui voyait des signes de stabilisation épars dans le pays.
En notant que les données économiques “montrent” que l’activité se stabilise, le nouveau Livre beige est un peu plus optimiste que le FOMC dans le communiqué final rendant compte de sa dernière réunion (les 11 et 12 août). Celui-ci estimait alors que les informations disponibles “[laissaient] penser que l’activité économique [était] en train de se stabiliser”.

Les minutes de cette réunion publiées le 2 septembre ont montré néanmoins que les dirigeants de la Fed estimaient alors que la récession était en bout de course en août.
Selon ce document, les dirigeants de la banque centrale s’étaient alors réunis avec “une confiance renforcée dans le fait que la baisse de l’activité économique était en train de s’achever”.

Signifiant à sa manière la fin de la récession, le secrétaire au Trésor américain, a déclaré, également le 2 septembre, avoir “vu les premiers signes de la croissance” économique aux Etats-Unis.
S’il appartient légalement à un organisme indépendant, le Bureau national de la recherche économique (NBER) de dater officiellement la fin de la récession (ce qui peut prendre longtemps puisque le NBER avait “annoncé” le début de la récession un an après son commencement), tant la Fed que le Trésor semblent dire qu’elle appartient désormais au passé.

“Le Livre beige de septembre montre un retournement favorable de l’activité économique pour ainsi dire dans toutes les régions du pays” relève Marisa Dinatale, analyste de Moody’s Economy.com, pour qui le NBER devrait déclarer finalement que la récession s’est achevée officiellement en août”.
En l’absence d’annonce du NBER, les incrédules devront attendre fin octobre et la publication des chiffres du PIB de l’été, qui de l’avis général des économistes devraient faire apparaître une retour de la croissance après quatre trimestres consécutifs de contraction de l’économie.

Les Etats-Unis ne sont pas sortis d’affaire pour autant.

Selon le Livre beige, “les perspectives d’activité” des entreprises ne sont que “prudemment optimistes”dans la plupart des régions, les ventes de détail, témoins de la consommation des ménages, locomotive traditionnelle de l’économie américaine, restent faibles, et les conditions d’obtention d’un crédit restent difficiles.

Pour les dirigeants de la Fed, qui prévoient un rétablissement de l’activité progressif et très lent, la première économie mondiale sort meurtrie de ce que l’on commence déjà à appeler la Grande Récession, et est “encore vulnérable aux chocs”.
Et de l’avis de M. Geithner, le pays “[revient] de loin”, mais “la route est encore longue”.

By |2017-07-31T14:28:02+00:00September 10th, 2009|Expert Advice|